/ DIRECTFINANCE.COM, ENCORE UN BROKER RIGOLO

[Kitetoa, les pizzaïolos du Ouèb

Directfinance.com, encore un broker rigolo
hébergé par le désormais célèbre Imaginet...

Update du 30 juin 2003: Frédéric Jooris, Directeur du Développement de Directfinance nous prête de grands pouvoirs. Il estime que des clients ou des prospects pourraient sans doute être découragés par nos papiers sur Directfinance et nous demande de dater plus précisément que cela l'est déjà nos articles. L'idée est que leurs serveurs foiraient un brin il y a longtemps, mais plus maintenant. Promis, juré, craché, si je ments je vais en enfer!. Cet artcile que vous allez lire a été publié sur Kitetoa.com le 19/11/1999. Remercions tout de même Frédéric Jooris: les liens pointant vers les images du papier étaient morts. Revoilà les images...

Souvenez-vous, CPR/E*Trade avait laissé traîner les mots de passes de l'Admin dans un coin de son serveur et chacun pouvait le visionner dans son browser. Ce serveur était hébergé chez Imaginet. Aujourd'hui, Kitetoa a décidé de vous reparler de Directfinance.com. Ce serveur qui continue de faire de la pub à la T.V. pour son service de courtage via Minitel ou Internet est hébergé chez Imaginet.

Voici la merveille technologique:

 

Page d'accueil de Directfinance.com... Passez vos ordres... Identifiez-vous...(20978 octets)

Veuillez vous identifier. Sinon, vous ne saurez rien de plus de nous... Sauf que...
La racine du serveur dévoilée...(26431 octets)
Sauf que tout le contenu du site est accessible. Nous, on ne sait pas quoi faire de ce genre de choses. Mais d'autres?

l'une des mille choses qui ne devraient pas être accessibles... (34730 octets)

Mmmm...

Pour mémoire: Kitetoa vous avait déjà parlé de Directfinance il y a un certain temps. Nous avons, comme pour tous les serveurs dont nous parlons ici, envoyé des mails pour prévenir les responsables de Directfinance et de GL. Ils n'ont jamais répondu et ne se sentent visiblement pas concernés par les problèmes de leur serveur. Cela montre l'intérêt qu'ils portent à leurs clients. Nous avons fini par les faire appeler au téléphone. Etonnement du responsable (pas informatique qui, lui, a certainement eu les mails)...

Et ne venez pas nous dire que la publication de cette histoire ici où dans un autre support est mauvaise pour le business, comme la CPR. Ce qui est mauvais pour le business, c'est la manière dont vous installez vos serveurs.

Kitetoa