[Kitetoa, les pizzaïolos du Ouèb

Super-connard est au volant. T'es fier mon fils?

Vous avez des enfants? Si oui, quel est selon vous l'un des objets permettant d'agir le plus efficacement sur la construction interne de votre progéniture? La voiture bien sûr! C'est évident non? C'est au travers du type de voiture que vous pourrez acheter que votre bambin va se former une image du père (ou de la mère, mais dans le cas qui nous intéresse, le père est l'acheteur naturel) que vous êtes. C'est en tout cas ce qui ressort de la pub pour la Sharan Family TDI 115 de Volkswagen.

On y découvre un homme déguisé en... ce qui pourrait être le résultat du croisement d'un Flash avec un Superman mal rasé. L'homme (il est bien musclé et semble avoir un regard d'acier) est assis au volant de ladite Sharan. On lit en dessous de cette suggestive photo le texte suivant: «C'est entre 6 et 8 ans qu'un enfant idéalise ou non son père». Vous savez ce qui vous reste à faire si vos enfants sont encore dans cette tranche d'âge. Sinon, vous êtes foutu. Ils se sont forcément fait une image de vous qui confine plutôt au super-looser... Vous n'avez pas compris? Volskwagen vous précise la chose: «c'est en effet entre 6 et 8 ans qu'un enfant a le plus besoin de nourrir une image forte du père, une image de solidité à toute épreuve, un être toujours prêt à rendre service: une sorte de Super Héros en somme». Alors bon, si vous ne vous êtes pas trompé, vous roulez en Sharan Family et «alors un conseil, la prochaine fois que vous vous arrêterez, retournez-vous pour découvrir les yeux rougis de fierté de vos enfants et des yeux dites-leurs: mais quoi les enfants, c'est juste papa!». Quelle chute! Le publicitaire qui a inventé ça est une perle. Je suis sûr que face à la critique, il dirait que c'est du deuxième degré... Quant aux dirigeants de Volskwagen qui se sont laissé refiler ça... Mais bon, ce n'est pas la première pub machiste et agressive (en plus d'être stupide) de l'industrie automobile... Marrant que le vendeur ne parle que de construction de l'image du père. Et pas de celle de la mère. A moins que les mères ne se sentent pas concernées par un tel message? Qu'elles n'en aient rien à faire de la tronche que peut bien avoir leur voiture? Qu'elles ne se sentent pas trop super-hérotte au volant?

Mais vous, l'homme, vous êtes un balaise parce que vous roulez à 240 km/h, vous êtes aimé des femmes à cause de votre voiture, les autres automobilistes sont tous des cons parce qu'ils occupent votre route, ne parlons pas des salauds de flics qui osent vous flasher alors que vous «contrôlez», votre niveau social se mesure à la forme et au prix de votre voiture. Vous êtes un voithomme. C'est pourtant un état sans avenir. L'éspérence de vie d'un voithomme est extraordinairement courte. Qui plus est, si vous êtes devenu un voithomme, c'est à votre insu, sur la demande expresse de l'industrie automobile. Vous vous êtes donc fait manipuler. En d'autres termes, vous êtes un super-connard.

Kitetoa