[Kitetoa, les pizzaïolos du Ouèb

Sale terroriste !

  " Le hacking pourrait détruire la Grande-Bretagne plus vite qu’une frappe militaire ou une campagne organisée par des terrorirstes " a indiqué récemment le secrétaire aux Affaires étrangères britannique, Robin Cook. Pas mal. Mais Robin Cook n’a pas dû bien lire le Terrorism Act (février 2001) dans lequel il est justement précisé que les "dommages sérieux à la propriété" ainsi que les actions en vue de "perturber gravement un système électronique" peuvent aujourd'hui être qualifiés de "terroristes". No fear ! Les hackers sont des terroristes. Qu’ils soient punis comme tel !

Peurs variées

Autant les terroristes (d’extrême gauche, d’extrême droite, moyen-orientaux, etc.) provoquaient des trouilles assez certaines dans les années 80 en raison du nombre de cadavres qu’ils généraient, autant, les hackers n’ont encore tué personne. Pas même les pirates informatiques. Où alors, nous avons raté quelque chose… Mais la peur du terroriste est garantie. Quoi de plus odieux qu’un terroriste qui frappe de manière aveugle ? Voilà le hacker transformé en source de toutes les peurs !

Et il suffit de qualifier quelqu’un de terroriste pour que la peine à lui appliquer soit, dans tous les esprit, forcément forte et forcément justifiée.

Dans une étonnante démarche, les autorités des pays développés cherchent depuis quelques temps à assimiler les hackers (et plus largement tout utilisateur d’ordinateur un peu trop éclairé) à des pirates, ceux-ci étant forcément des terroristes. Il faut dire qu’un pirate ou un corsaire, ça peut attirer la sympathie, tandis qu’un terroriste, forcément pas. De même que l’on ne dira pas résistant, mais terroriste lorsque ça arrange…

Bilan des courses, il faut punir les terroristes et les punir fortement.

Cyber guerre… Et ta soeur ?

Et puisque l’on parle de terroristes, pourquoi pas de guerre ? Vu que l’on est dans le cyber espace, on dira, pour être très précis, cyber guerre. Les vilains vont forcément pourrir les pays développés en utilisant les réseaux informatiques et leurs sales armes de hackers/pirates fous. Fucking toolz de ninjas… Leur détention doit être pubie ! C’est d’ailleurs prévu dans le texte de la Loi sur la société de l’information (LSI) et l’était dans le texte de la Convention du conseil de l’Europe contre la Cyber-criminalité.

Il faut se prémunir contre cette terrible menace. C’est du moins ce que martèlent les autorités américaines. En attendant, si, comme elles le disent, la Chine, la France ou d’autres pays tordus comme ça ont développé toute l’infrastructure nécessaire à la cyber guerre, on attend toujours les résultats de l’usage d’un tel " machin " au cours d’un conflit du genre Yougoslavie ou Golfe… Niente. Nada. Rien. Pas un réseau en carafe, pas une banque ruinée, pas une centrale électrique éteinte, pas un central téléphonique en moins… Rien. Mais que fait Echelon ? Conclusion ? On nous inonde de F.U.D (Fear, Uncertainty and Doubt). Mais les conséquences de tout cela ne sont pas innocentes. Car si vous pointez du doigt une certaine catégorie de personnes, si vous les mettez à l’index, si vous tentez ainsi de les décrédibiliser face à l’opinion publique, vous allez vite créer l’environnement propice pour les faire taire définitivement (enfin… ils peuvent essayer…).

Kitetoa

Vous doutez de ce que l'on raconte? Vous nous trouvez un rien paranos? Lisez ces quelques articles. Cela vous concerne aussi...

Crypto : présumée coupable
Le volet concernant la "liberté d'utilisation de la cryptographie" est le plus volumineux de tous les articles de la LSI. C'est aussi celui qui pourrait soulever le plus de critiques, tant son interprétation peut être sujette à caution.
http://transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=3971

Télé-flicage
En matière de "lutte contre la criminalité sur les réseaux", la LSI joue la sévérité : aggravation des peines prévues par la loi Godfrain, télé-perquisition, durée de conservation des logs étendue à un an...
http://www.transfert.net/fr/dossiers/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=3961

LSI, une loi qui donne des frissons
La publication par transfert.net de l'avant-projet de loi sur la société de l'information (LSI) n'a pas eu l'heur de plaire au gouvernement. Le texte, lui, est un cauchemar pour les défenseurs des libertés sur Internet...
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=4135

Big Browser soulève l'ire du Net
La RIP Bill, qui prévoit de mettre l'Internet anglais sous haute surveillance électronique, est contestée par la quasi-totalité des acteurs du high-tech britannique.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=1257

La Grande-Bretagne voit des ”terroristes” partout
Voté dans la foulée du RIP Act, le Terrorism Act anglais vient tout juste de prendre effet. Il effraie les défenseurs des droits de l'homme et des (cyber-) militants. S'il était anglais, José Bové serait jugé pour "terrorisme"...
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=4261

Les flics anglais sortent couverts
Le RIP Act avait été dénoncé comme contraire aux droits de l'homme par les associations de défense de la vie privée. Un parlementaire britannique confirme et dénonce les pouvoirs excessifs de la police.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=4984

La Grande-Bretagne et les criminels high-tech
Hackers et virus informatiques étant plus dangereux que les armées ennemies, la Grande-Bretagne va augmenter le budget de ses services secrets.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=4963

La Nouvelle-Zélande, l'autre pays de l'espionnage
Déjà membre du programme anglo-saxon d'interception des communications Echelon, la Nouvelle-Zélande étudie un projet de loi visant à autoriser le cyberespionnage de ses propres citoyens.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=2383

À Hong Kong, on flique aussi
Le gouvernement de Hong Kong voudrait se doter de pouvoirs de déchiffrement, en matière de cryptographie et de surveillance des internautes similaires à ceux du Rip Act et de la LSI. Les fournisseurs d'accès à Internet protestent.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=4825

Big Brother parle aussi polonais
En Pologne, un projet de loi prévoit l’instauration d’un système de surveillance des communications, électroniques et téléphoniques.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=3225

La Chine lave plus Net
La Chine est l'un des premiers pays à mettre en place une véritable régulation de l'Internet, avec déclarations préalables, restrictions a priori et responsabilités mal placées.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=2474

Laos : régulons le bonheur en ligne
Le Vientiane Times, organe de presse officiel de la République Démocratique Populaire du Laos, vient de publier un sacré "avertissement aux utilisateurs de l'Internet". Plus fort encore que la régulation à la mode chinoise…
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=2316

Le cybercrime ne passe pas l'oral
L"'audition sur la cyber-criminalité", à propos du projet de Convention du Conseil de l'Europe qui a eu lieu mardi 6 mars à Paris, fut une scène de théâtre non seulement pour ceux qui cherchent à faire peur, plutôt que de dire la vérité, mais aussi pour ceux qui contestent vivement ce recul patent en matière de protection de la vie privée.
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=4581

À qui profite le traité anti-cybercriminalité ?
Mike Godwin, un ancien de l'Electronic Frontier Foundation, accuse le projet de Convention sur la cybercriminalité du conseil de l'Europe d'avoir été instrumentalisé par le FBI, entre autres.
http://www.transfert.net/fr/revue_web/article.cfm?idx_rub=94&idx_art=4886

La cybercriminalité délie les langues
En dépit des révisions multiples, le projet de traité sur la cybercriminalité du Conseil de l’Europe continue de susciter des réactions enflammées…
http://www.transfert.net/fr/cyber_societe/article.cfm?idx_rub=87&idx_art=3017