[Kitetoa, les pizzaïolos du Ouèb

Le site de Lance Armstrong ne protège pas les données personnelles collectées... Un petit vélo dans le serveur...

On aura au moins échappé aux jeux olympiques. Ce sont donc les habitants de Londres qui se taperont les klaxons dans les rues le soir, les embouteillages monstres pour cause de « grands travaux », etc, etc. Je me demande bien pourquoi les villes ne peuvent pas lancer n'importe quand les grands travaux d'aménagements prévus lorsqu'elles organisent des jeux. Mais bon c'est une autre histoire.

Kitetoa.com va vous parler ce jour d'un autre événement qui pourrit la vie des gens pour le bon plaisir d'une minorité: le tour de France. Un peu comme Roland Garros. Bref. Revenons à nos moutons parce que si l'on continue comme ça, le papier ne parlera que de sport et pas trop d'admins fous, fous, fous. Stop aux digressions bien peu journalistiques!

Impossible ces jours-ci d'allumer une radio ou de lire un journal sans subir les commentaires mononeuronaux sur le maillot jaune, celui à poids verts sur fond bleu, sur le peloton qui pelotone. Alors a la fin, même le plus hermétique des hackers de sandwich au jambon se laisse aller à taper www.lancearmstrong.com dans son navigateur. Et là... Surprise...

Figurez-vous que vous pouvez vous abonner à une mailing-list pour suivre la vie du grand champion (celui avec le maillot jaune... Je crois).

Pensez-vous que notre héros jaune conserve ces données dans un coffre bien protégé? Et ben non. Pas le moins du monde puisque tout ça (un peu plus de 6.000 entrées) s'affiche volontiers dans un simple navigateur.

Il faut dire que les informations transmises par les internautes ne sont pas très bien gardées par les amis informaticiens du maillot jaune.

Pourquoi jaune d'ailleurs?

A tel point que les contributions dans le livre d'or n'ayant pas encore été approuvées sont elles aussi accessibles dans n'importe quel navigateur.

Un petit vélo dans le serveur...



lire la suite de ce papier

Kitetoa

k-version: 5.0