[Kitetoa, les pizzaïolos du Ouèb

Carlabruni.com à poil sur le Net...

Les derniers sites à être entrés dans la rubrique « Le monde fou, fou, fou des admins » étaient ceux des spameurs qui inondent nos boites aux lettres électroniques d'informations aussi intéressantes que « augmentez la taille de votre pénis », « mangez du viagra », « boostez vos ventes », « notre fichier d'un million d'e-mails en opt-in, (y compris le vôtre bien entendu **ha-ha-ha-ha**) », etc. Cette fois, c'est le matraquage médiatique qui nous a paru envahissant. Tellement envahissant, qu'à l'instar du spam, même lorsque l'on souhaite l'éviter, c'est impossible... Depuis des semaines, Carla Bruni est partout. Elle est allée ici ou là avec le président de la République, elle a invité machin et truc, elle va se marier demain, après demain, le jour d'après, peut-être l'a-t-elle fait en cachette, elle est mariée, hosanna !, Elle n'ira pas en Inde, son prochain disque inclura telle chanson, ou pas, d'ailleurs. Chez Kitetoa.com, tout ça nous intéresse autant que le discours marketing des vendeurs de Viagra ou d'augmenteurs de taille de pénis.

Mais bon, à force de marteler son nom, on a fini par aller voir ce qu'il pouvait bien y avoir sur le site de la dame. N'allez pas conclure qu'à chaque fois qu'un site propose par mail au webmaster de Kitetoa.com d'augmenter la taille de son pénis, il s'y rend.

Et qu'y a-t-il sur le site de Carla Buni?

Avant tout, il convient de noter qu'il s'agit probablement du site le plus moche et le moins « ergonomique » qu'il nous ait été donné de visiter depuis longtemps. Mais bon, ça, ce sont les goûts et les couleurs.

Les bidules en flash et autres machins qui brillent comme un miroir de bordel (*) ne nous ont jamais plu. Mais là, on atteint des sommets. Il y a tout. La première page qui en ouvre une autre, celle-ci venant prendre toute la taille de votre écran. Le son qui se déclenche sans crier gare. Une espèce de machin en flash (probablement) qui fait (sous Linux en tout cas) bouger la page dans tous les sens, rendant la navigation plus que difficile.

Mais allons... Ce n'est pas ce qui nous a poussé à parler de ce site dans cette rubrique. Venons-en au fait.

Il se trouve que si l'on ajoutait /inc/ à la fin de l'adresse de la première dame de France, le contenu du répertoire s'affichait. Et là, étonnant, il y avait un fichier contenant le login et le mot de passe permettant d'accéder à la base de donnée d'un site.

Que l'on soit clairs, ce site n'était pas celui de Carla Bruni. Mais on y reviendra (voir plus bas en fin d'article...).

Nous avons donc voulu contacter le webmaster de carlabruni.com.

Pas simple.

Le Whois est totalement à côté de la plaque si l'on cherche à identifier un interlocuteur valable.

On a fini par déduire -ce n'était pas complètement évident vu le site du contact proposé dans le whois- que Carla Bruni était chez Naïve. Hop, whois naive.fr et envoi de notre courrier type à l'email de contact. Pendant quelques jours, aucune réponse à nos mails (adressés en copie à des gens qui n'existent pas comme webmaster@carlabruni.com).

Puis soudain, miracle, le webmaster de Naïve nous répond. Voilà un interlocuteur. Il n'a visiblement pas reçu notre mail initial, mais la relance, oui. On la lui a visiblement forwardée.

Ca tombait bien, on avait une question à poser à l'administrateur du site de Carla Bruni.

Comment vous expliquer ?

Chez Kitetoa.com nous voulions savoir quelle était l'agence qui avait développé le site. On a donc posé la question au webmaster de Naïve : est-ce l'agence karljune ?

Pas du tout, nous répond-il. C'est l'agence Uzik.

Ah...

D'ailleurs, à bien y regarder, le logo de cette agence se trouve en « Une » du site de Carla Bruni.

Et même, dans le portfolio du site de cette agence, on trouve une copie d'écran du site de Carla Bruni. Et c'est là que nous, on n'y comprend plus rien.

De fait, dans le fichier se trouvant dans le répertoire /inc/, il y avait l'adresse, le login et le mot de passe pour se connecter au site d'un Lycée. Mais si l'on s'en tient au whois pour l'adresse de ce lycée, le site a été développé par l'agence Karljune.com. Rien à voir donc avec Uzik.com ou Naïve. Mais alors, que faisait ce fichier de connexion à la base de données d'un site de lycée dans le répertoire /inc/ du serveur de Carla Bruni ? Mystère et boules de gomme parce que le webmaster de Naïve -qui n'a pas dit merci même s'il a coupé l'accès au répertoire /inc/ (il y avait donc un problème ?)-, n'a pas répondu à notre question. Débordé sans doute. Ou alors, ça relevait de la vie privée de Carla Bruni...

Autre question (on avait prévu plus haut de revenir sur le sujet... Je sais, il faut suivre et ce n'est pas toujours simple...) : si ce fichier avait quelque chose à voir avec les gens qui ont réalisé le site de Carla Bruni, pouvait-on en déduire les logins et mots de passe du site de la première dame de France ? On ne saura jamais...




(*) issu d'un dialogue improbable dans « Mon nom est personne » (autour de 6:15), un classique du western spaghetti






Kitetoa

k-version: 5.0